EXTRA-EDU
NEWS
News

News
Visites Art par les textes & Midis de la poésie

Educateam propose une approche des collections du Musée Fin-de-Siècle sous le signe des correspondances littérature – arts plastiques. En partenariat avec les Midis de la poésie, deux séances spéciales consacrées à Emile Verhaeren (22 novembre 2016) et Maurice Maeterlinck (14 mars 2017) sont prévues.

Au Musée Fin-de-Siècle, des textes de ces deux auteurs seront lus, commentés et mis en correspondance avec les œuvres, offrant ainsi un autre regard sur les grands mouvements artistiques de cette époque.

Ces séances sont ouvertes aux individuels et/ou aux groupes scolaires (à partir de la 5ème secondaire).

Agenda :

mardi 22 novembre 2016 à 12h40
Verhaeren, lumière et obscurité
Lecture-spectacle avec l’ensemble poétique du Conservatoire royal de Bruxelles.
Mise en espace par Jacques Neefs et Annette Brodkom, avec les filles de Hirohito (groupe rock)
suivi ou précédé d’une séance Art par les textes au Musée Fin-de-Siècle à 10h ou 14h

info@midisdelapoesie.be (pour le récital 6€/3€(scolaires)/pers.) + reservation@fine-arts-musuem.be pour la visite Art par les textes (8/6(Amis) € par personne) – groupes scolaires : 65€/groupe de 20max. + 2€ d’entrée par élève)

mardi 14 mars 2017 à 12h40
Maeterlinck Pastiché
Par Paul Aron avec Isabelle Dumont.
Suivi ou précédé d’une séance Art par les textes au Musée Fin-de-Siècle à 10h ou 14h

info@midisdelapoesie.be (pour le récital 6€/3€(scolaires)/pers.) + reservation@fine-arts-musuem.be pour la visite Art par les textes (8/6(Amis) € par personne) – groupes scolaires : 65€/groupe de 20max. + 2€ d’entrée par élève)
 
Pour le programme complet des Midis de la Poésie : www.midisdelapoesie.be
Pour le programme Art par les textes au MRBAB tout au long de l’année  :


Verhaeren, lumière et obscurité
Emile Verhaeren, c’est la poésie et la prose d’un monde enfoui sous ce qu’est devenue la Belgique. Un poète visionnaire et halluciné qui pressentait à quel point les Villes allaient devenir tentaculaires et les Groupes de travailleurs, allaient être broyés par un système qui laisserait de moins en moins de place à l’humain.

C’était aussi un poète amoureux de la Nature, de la Lumière, qui savait l’observer mieux que personne, et la décrire dans une langue musicale et merveilleuse faite d’assonances et d’allitérations, d’images fortes contrastées et marquantes.

Délaissé pour avoir célébrer la Flandre en français, le centenaire de sa mort tragique nous invite à rouvrir recueils et correspondance pour retrouver l’Homme, le mari amoureux, l’artiste sensible qui aimait une « idée » en voie de disparition par delà les brumes de notre temps : « La Belgique »…
 
Les textes (pré-sélection)
Les chansons de fou
Seize, dix-sept et dix-huit ans
La morte
Les heures du soir
Mon village
Un soir
L’effort
Celui du rien
Les fumeurs
Le vent
Le passeur d’eau
Les nombres
Ma gerbe

Maeterlinck pastiché
Paul Aron et Isabelle Dumont présenteront des textes de pasticheurs de Maeterlinck, de son théâtre, mais aussi des essais et de la poésie. Certains de ces pastiches sont criotiques et parodiques, mais d'autres, comme celui de Proust, disent l'admiration d'autres écrivains pour le phrasé novateur du poète gantois.

Pour en savoir plus, voir: P. Aron, « Le prince Malin, la princesse Malsaine et autres pastiches de Maurice Maeterlinck », in La Monnaie symboliste, ss. la dir. de Manuel Couvreur et Roland Van der Hoeven, Bruxelles, Cahiers du Gram, 2003, p. 259-286.

Les textes seront interprétés par Isabelle Dumont, comédienne.